Navigation – Plan du site

Éducation thérapeutique du patient. Activité, soin, expérience — Varia (44/Juin 2017)

Numéro coordonné par Jean-Marie Barbier, Martha Arciniegas (CNAM Paris) et Souâd Denoux (université Montpellier 3)

Notes de la rédaction

Réception des articles en version intégrale et envoi aux experts : mai 2016

Retour des experts et envoi aux auteur-e-s pour corrections éventuelles : novembre 2016

Date limite de réception des articles définitifs : avril 2017

L’intérêt social accordé aujourd’hui à l’Éducation Thérapeutique du Patient amène d’une part à repenser les relations globales entre monde de la santé et monde de l’éducation, d’autre part à examiner de plus près les places respectives des sujets et des professionnels concernés dans l’un et l’autre monde, qui ont comme point commun que les interactivités qui les caractérisent y occupent une place essentielle.

Ce renouvellement de perspectives rend possible un recours un peu plus assuré aux perspectives épistémologiques, théoriques et méthodologiques présentes dans le champ de la formation des adultes comme champ de recherche pour analyser les rapports réciproques entre action de soin et action éducative et en particulier pour s’intéresser à la construction de l’expérience tant des sujets que des professionnels.

Dans cet esprit un programme de recherche d’importance relatif à “la conduite et l’accompagnement de l’action de soin”, impliquant une trentaine de chercheurs membres ou associés au CRF, et financé par la chaire d’éducation thérapeutique Paris 6- Cnam- EHESS, a été développé.

Ce programme a pu aboutir notamment à un certain nombre de résultats touchant par exemple (liste incomplète) :

  • les verbalisations des patients sur leurs propres activités

  • l’articulation de l’activité du patient et du soignant

  • les nouveaux modes de coordination des équipes soignantes dans le cadre de l’ETP

  • l’accès au vécu des patients dans les situations de menace

  • la réorganisation des espaces d’activités construits par et pour les maladies

  • le couplage des perspectives de recherche et des perspectives professionnelles dans la construction d’un dispositif de recherche collaborative

  • l’étude d’une situation de formation singulière : la prévention des infections sexuellement transmissibles

  • la communication par le malade de son statut à des autruis significatifs

  • l'opérationnalisation des dispositifs d'analyse de l'activité dans le champ du soin et de l'activité des sujets vivants avec une maladie

  • partage de significations entre chercheurs et conceptions inventives dans une recherche collaborative en ETP

  • écrire sur soi pour autrui : récit d'expérience en santé mentale

  • l'accès au vécu des malades durant une activité de méditation; agir sur sa propre activité: le cas des maladies chroniques

  • transformations des systèmes d'activités et transformations identitaires des soignants devenant aussi "formateurs"

La mise en valeur de ces résultats croisés dans une revue éditée à Montpellier dont les traditions dans le domaine de la formation à la médecine sont particulièrement anciennes peut présenter un sens tout particulier.

L’ensemble des chercheurs du programme sera sollicité. Un groupe de coordination éditoriale initialisé par JMB en étroite relation avec Souad Denoux sera composé de Richard Wittorski, Catherine Tourette Turgis, Jean-Marie Barbier, Martha Arciniegas, Marie-Laure Vitali, Marianne Laffite, Jérôme Guérin, Joris Thievenaz, Edwige Bombaron, Martine Dutoit, Line Numa-Bocage.

  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Revues.org