Navigation – Plan du site
notes de lecture

Jacqueline Fontaine et Bénédicte Gendron, La retraite au miroir du genre

L’Harmattan, 2012
Christine Fontanini
Référence(s) :

Fontaine Jacqueline et Bénédicte Gendron, La retraite au miroir du genre, Préface de Nicole Mosconi, Paris, L’Harmattan, 2012

Texte intégral

1L’allongement de la durée de vie des Français et l’entrée dans le cycle dit du « baby-boom », devenu celui du « papy boom » (quid du « mamy boom » ?) font que de nombreux seniors ont atteint l’âge de la retraite.

2Cet ouvrage s’inscrit dans le contexte de la littérature se consacrant au vécu de la retraite, a trois originalités : il s’intéresse aux comportements particuliers de professions de prestige, considérées comme favorisées financièrement et intellectuellement (médecins, juristes, professeurs de l’enseignement supérieur, cadres, ingénieurs et patrons de P.M.E.) ; il prend en compte, dans l’analyse de leurs stratégies pour faire face à cette situation nouvelle, le concept de « compétences émotionnelles » ; enfin il analyse les retraités femmes et hommes « au miroir du genre ».

3« On ne naît pas retraité, on le devient. » Quelles difficultés spécifiques ces femmes et ces hommes rencontrent-elles/ils au moment de la cessation d’activité professionnelle ? Comment vont-elles/ils gérer cette nouvelle situation ? Que faire de cette liberté à la fois souhaitée et redoutée ?

4La partie théorique rappelle les définitions de la retraite, de la théorie du genre et des compétences émotionnelles, puis un chapitre est consacrée à l’approche historique de l’éducation sexuée des filles et des garçons, qui vont choisir leurs études, à partir d’une intervention parentale distanciée.

5Au cours des entretiens, Jacqueline Fontaine a constaté que le genre des interviewé-e-s a des incidences fortes sur les stratégies professionnelles, car l’influence familiale s’est beaucoup moins exercée sur les jeunes gens. Ceux-ci ont entrepris les études qu’ils souhaitaient, s’ils avaient des projets, ils ont pu les réaliser quelle que soit l’orientation choisie. À partir des entretiens, il apparaît une grande liberté masculine, que des soucis de préserver leur moralité ne venaient pas contrarier, avec toutefois quelques exceptions.

6Si leurs parents pouvaient financer leurs études, les garçons étaient libres dans les choix de leurs orientations universitaires et de la carrière professionnelle

7L’éducation que l’on donne généralement aux filles et aux garçons, et la manière dont ils apprennent à conduire leur vie et la conduisent effectivement, les dotent de capitaux différents, qui ne leur donnent pas les mêmes ressources pour faire face à cette situation inédite qu’est celle de la retraite.

8Cette recherche souligne les liens entre professions antérieures et les comportements sexués au moment de la retraite.

9À l’écoute de la parole qui est donnée aux retraité-e-s, à partir des cent vingt entretiens recueillis, sont analysées les stratégies mises en place par les femmes et les hommes puis en sont dégagés plusieurs types depuis celles et ceux qui affirment que « retraite heureuse est un pléonasme », jusqu’à d’autres pour qui retraite heureuse est au contraire un oxymore. Qu’elle soit contrainte ou choisie, la retraite a été pour tous/toutes les interviewé-e-s, une rupture, suivie d’un laps de temps d’adaptation plus ou moins chaotique.

10Afin que le senior arrive « à s’accrocher à une motivation pour décrocher du passé », il convient que cette période de stress, que l’on peut qualifier de « blues de la retraite », laisse la place à « un nouvel état d’esprit » et à un choix de la gestion de cette liberté sans contrainte. Les stratégies personnelles et pertinentes varient en fonction des individus, de leurs besoins de socialisation, de leurs compétences émotionnelles. Mais pour que cette nouvelle vie, qui s’ouvre devant eux, soit satisfaisante, quelle que soit la solution adoptée, une évaluation personnelle est nécessaire pour que leurs projets soient raisonnés, raisonnables, et en adéquation avec la réalité concrète de cet ultime chemin à parcourir.

11Le/la senior à la retraite devient libre, oui mais est-ce simple ?

  • 1 A. Saint-Exupéry, La Citadelle, Paris, Gallimard.,1948

12La liberté est appréciée mais dans le contexte d’une socialisation pivot de la vie individuelle. Comme le rappelle Antoine de Saint-Exupéry1 :

Il était libre, mais infiniment, jusqu’à ne plus se sentir peser sur terre. Il lui manquait ce poids des relations humaines qui entrave la marche, ces larmes, ces adieux, ces reproches, ces joies, tout ce qu’un homme caresse ou déchire, chaque fois qu’il ébauche un geste, ces mille liens qui l’attachent aux autres et le rendent lourd.

13Jacqueline Fontaine, après une carrière universitaire à Rennes II, dans le département des sciences de l’éducation, est actuellement chercheure au laboratoire L.I.R.D.E.F. à l’université Paul-Valéry, Montpellier III. Spécialiste de l’histoire de l’éducation des filles et des rapports sexués aux savoirs, elle a publié, en 2010, La Scolarisation et la Formation professionnelle des filles au pays de Schneider (1844-1942), aux éditions l’Harmattan.

14Bénédicte Gendron est professeure des universités, dans le département des sciences de l’éducation, à l’université Paul-Valéry, Montpellier III et membre du laboratoire L.I.R.D.E.F. Lauréate en 2006 du Prix Louis Cros de l’Académie des sciences morales et politiques — Institut de France — Académie française et en 2010 du Prix Elsevier, pour ses travaux sur les compétences et le capital émotionnels.

Haut de page

Notes

1 A. Saint-Exupéry, La Citadelle, Paris, Gallimard.,1948

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christine Fontanini, « Jacqueline Fontaine et Bénédicte Gendron, La retraite au miroir du genre », Éducation et socialisation [En ligne], 32 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2013, consulté le 26 juin 2017. URL : http://edso.revues.org/380

Haut de page

Auteur

Christine Fontanini

M.C.F. H.D.R. sciences éducation, université Montpellier 3

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Éducation et socialisation est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Revues.org